La Controverse de Sion


Une présentation inspirée :

Des origines du sionisme à la création de l’État d’Israël et ses conséquences, ou plus de 2500 ans d’Histoire au service de la destruction

perf6.000x9.000.inddLa Controverse de Sion retrace l’histoire d’un asservissement, celui du peuple que l’on appelle « juif », depuis l’élaboration de la doctrine raciale et élitiste des prêtres lévites en 458 avant J.-C., jusqu’à la création de l’État d’Israël, qui fut l’accomplissement littéral de la doctrine développée dans la Torah et le Talmud : celle de la destruction et du meurtre des « païens ». Deir Yassin en fut la pierre d’achoppement. C’est l’histoire tragique d’un peuple voué à une mission destructrice et prisonnier de cette doctrine folle qui commande à la fois leur Exil chez les païens, et en même temps la destruction ultime de ces païens et le couronnement final lorsque tous les « juifs » seront réunis sur la « Terre promise ».
La Controverse de Sion retrace les débuts du judaïsme (l’on devrait dire « talmudisme »), et le développement de cette doctrine destructrice à travers l’Histoire. Elle explique également de façon très claire et détaillée la façon dont le sionisme révolutionnaire et le communisme révolutionnaire travaillèrent main dans la main pour influer et dominer le cours des affaires internationales, via le soutien inconditionnel des dirigeants occidentaux à ces 2 mouvements.
Car cette histoire tragique est aussi et surtout celle des peuples non-juifs soumis aux volontés de dirigeants totalement dédiés à la cause du sionisme. Paradoxe incroyable : ces païens dont le Talmud décrète l’asservissement et l’anéantissement ultime furent tous amenés à soutenir la cause sioniste et à faire la volonté des sionistes – depuis le roi Cyrus de Perse jusqu’à Balfour et Truman (en passant par Bush, Blair, Sarkozy et tous les autres aujourd’hui).
Comment peut on expliquer cette si totale soumission des politiciens occidentaux aux volontés des sionistes ? La lecture de la Controverse de Sion est indispensable pour comprendre ce fait. En attendant, il suffit de citer ce passage de la Controverse pour ressentir tout le malaise et le drame de l’Histoire :
Un homme politique, « rendu perplexe à la Conférence de la Paix de 1919, […] demanda à M. Balfour pourquoi il désirait tant provoquer le « retour » des Juifs en Palestine ; si c’était vraiment l’accomplissement de la prophétie, alors la prophétie décrétait aussi que la fin du monde s’ensuivrait. M. Balfour répondit indolemment. « Précisément, c’est ce qui rend tout cela tellement intéressant. » »
Et l’on pourra conclure par cette phrase de M. Maurice Samuel (un juif) :

« … nous les juifs, les destructeurs, resteront les destructeurs à jamais… rien de ce que les gentils feront ne répondra à nos besoins et nos exigences »

via La Controverse de Sion

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s